CR Conseil municipal du 7 Septembre 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 7 SEPTEMBRE 2015

L’an deux mille quinze, le 7 septembre, le Conseil Municipal de la  Commune de SAINT-LOUIS DE MONTFERRAND, dûment convoqué, s’est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la présidence de Madame Josiane ZAMBON, Maire.Date de convocation du Conseil Municipal : 01 Septembre 2015

Présents : Mmes ZAMBON, MARQUES, ORNECQ, CAILLAUD, LANGLOIS, LE ROUX, SUMYK, FLORES, ARNAUD, MM. CHEMINEAU, NAULEVADE, DAVID, BACHELIER, AZZOPARDI, FIGUEIREDO, CHAZEAU

Absents excusés : Mme GOMIS qui a donné procuration à Mme MARQUES, M. MEDJANI qui a donné procuration à M. DAVID, M. GIRARD qui a donné procuration à Mme ZAMBON.

Secrétaire de séance : M. Yves CHEMINEAU

Madame le Maire informe le Conseil Municipal que conformément à l’article 270 du Code électoral, Monsieur Philippe GIRARD venait sur la liste « Pour bien vivre à Saint-Louis » après le dernier élu et est donc appelé à remplacer Madame Brigitte NABET GIRARD, adjointe et conseillère municipale démissionnaire dans ses fonctions de conseillère municipale.

Madame le Maire donne également lecture du courrier d’acceptation de Monsieur GIRARD ainsi que du courrier relatif à son absence à cette réunion en raison de la cérémonie de décoration de son épouse qui doit recevoir la médaille de l’ordre du mérite national, ce jour à la Synagogue de Bordeaux.

Madame le Maire indique que l’invitation à cette cérémonie est parvenue tardivement en mairie ; la réunion était déjà prévue et les convocations envoyées.

Madame le Maire fait part du courrier de Monsieur Jean CHAZEAU et l’informe que ses questions seront traitées dans le dernier point : questions et informations diverses.

 

I ADOPTION DU PROCES-VERBAL DU 27 MAI 2015

Le procès-verbal est adopté à l’unanimité.

 

II REMPLACEMENT DE MADAME NABET GIRARD / ADJOINTE DEMISSIONNAIRE / DECISION

Madame le Maire expose :

Par courrier en date du 27 août 2015 reçu en mairie le 1er septembre, Monsieur le Préfet nous informe qu’en application de l’article L.2122-15 du Code Général des Collectivités Territoriales, il a accepté la démission de Madame Brigitte NABET GIRARD d’adjointe au Maire.

Lorsqu’un poste d’adjoint devient vacant à la suite d’une démission, le conseil municipal peut décider par délibération de ne pas le remplacer. Faute de délibération, le poste vacant doit être pourvu dans les quinze jours (article L.2122-14 du CGCT).

En cas de remplacement du poste vacant, le conseil municipal peut décider, en application de l’article L 2122-10 du CGCT, que l’adjoint nouvellement désigné occupera, dans l’ordre du tableau, le même rang que l’élu qui occupait précédemment le poste. Faute de délibération du conseil municipal sur le rang du nouvel adjoint, celui-ci occupera le dernier rang des adjoints, chacun des adjoints restant passent au rang supérieur.

Par conséquent, Madame le Maire propose au Conseil Municipal de désigner Monsieur Jacky BACHELIER, au poste d’adjoint au maire qui occupera le 5ème rang dans l’ordre des adjoints.

Par ailleurs, Madame le Maire informe le Conseil Municipal qu’elle désignera, par arrêté,  Mme Stéphanie LE ROUX pour la commission environnement gestion des risques et Monsieur Jean-Yves AZZOPARDI pour la commission développement économique, conseillers délégués en remplacement des délégations de Madame Brigitte NABET GIRARD.

Madame le Maire tient à souligner la qualité du travail de Madame Brigitte NABET GIRARD depuis son élection et la remercie pour son accompagnement éclairé lors de la campagne électorale.

Elle lui adresse au nom de tous ses sincères félicitations pour sa décoration.

Déclaration de Monsieur Jean CHAZEAU :

« Ne connaissant pas vraiment les raisons de cette démission, nous ne pouvons ici que regretter ce départ.

Je veux simplement saluer le travail commencé par Madame NABET et surtout saluer son esprit d'ouverture et sa volonté de faire participer TOUS les membres de ses commissions dans une réflexion collective.

Sur le remaniement que vous proposez, vous l'avez sans doute réfléchi et préparé avec votre majorité.

N'ayant pas participé à cette "cuisine interne", nous ne nous sentons pas concernés et nous ne prendrons pas part au vote.

A noter tout de même que votre approche de la parité ne relève plus de la mathématique pure, puisque in fine, il y a bien maintenant dans ce conseil 4 hommes adjoints pour une seule femme adjointe. » 

Déclaration de Madame Colette ARNAUD :

« Je tiens à dire que j’ai beaucoup apprécié travailler avec Mme Brigitte NABET au sein des commissions qu’elle présidait. Femme libre, femme de convictions, femme politique d’ouverture, pour elle, la démocratie participative ce ne sont pas que de vains mots…. Brigitte la pratique au quotidien ! Je la félicite chaleureusement pour la distinction qu’elle reçoit ce soir. »

Adopté par 15 voix pour – 1 abstention – Mmes SUMYK, FLORES ET M. CHAZEAU ne prennent pas part au vote.

 

III MISE A JOUR DES INDEMNITES DE FONCTION DU MAIRE, DES ADJOINTS ET DES CONSEILLERS DELEGUES / DECISION

Madame le Maire expose :

Vu le Code  Général des Collectivités Territoriales et notamment les articles L 2123-23 et L 2123-24 et L 2123-24-1,

Considérant que les indemnités votées par le Conseil Municipal pour l’exercice effectif des fonctions de maire et d’adjoint sont déterminées par référence au montant du traitement correspondant à l’indice brut terminal de l’échelle indiciaire de la Fonction Publique Territoriale,

Le Conseil Municipal détermine librement les montants des indemnités allouées au Maire, aux adjoints et éventuellement aux conseillers municipaux dans la limite des taux maxima selon  la population de la commune soit pour notre commune :

Enveloppe indemnitaire à répartir entre le maire, les adjoints et les conseillers délégués :

Elle est constituée de l’indemnité maximale du maire et des indemnités maximales des adjoints selon le nombre autorisé.

Indemnité du maire : 43 % de l’indice brut 1015 (3801.46 €) soit                                         1 634.63 €

Indemnité maximale des adjoints : 16.50 % de l’indice brut 1015 soit 627.54 x 5 adj.    3 136.21 €

Soit une enveloppe indemnitaire globale de 4 770.84 €

Par conséquent, suite au remplacement de Mme NABET GIRARD et à la nomination de deux conseillers délégués, il y a lieu de mettre à jour les taux attribués par délibération du 10 avril 2014, dans la limite de l’enveloppe indemnitaire ci-dessus.

Madame le Maire propose donc au Conseil Municipal de fixer le montant des indemnités du maire, des adjoints et des deux conseillers délégués conformément aux taux suivants :

- Maire                             40 %

- Adjoints                         14.25 %

- Conseillers délégués      7.125  %

Le montant maximum des crédits ouverts au budget de la commune au compte 6531 pour le financement des indemnités de fonction du maire, des adjoints et des conseillers délégués est égal au total de l’indemnité du maire et de 5 adjoints.

Déclaration de Monsieur CHAZEAU :

« Une fois de plus, je constate que la pénurie de moyens ne vaut pas pour tous.

Alors que vous supprimez la fête des mères, que vous augmentez sans sourciller les tarifs publics pour les plus démunis, c'est avec la plus grande désinvolture que vous vous octroyez les indemnités maximums.

Décidément la décence ne semble plus de mise chez vous, élus majoritaires socialistes.

Je rappellerai juste pour l'exemple, qu'à Grenoble, depuis la nouvelle mandature, les élus ont réduit de 25 % leurs indemnités.

Nous voterons contre cette délibération. » 

Suite à l’intervention de Monsieur CHAZEAU, Madame le Maire rappelle que la Fête des mères n’a  pas été supprimée mais remplacée par le Festival.

Madame le Maire indique qu’il n’existe pas de statut de l’élu et qu’il y a énormément de travail ; elle ajoute qu’entre 2001 et 2008 lorsque Monsieur CHAZEAU était élu, il avait voté les indemnités et avait même établi leur calcul.

Adopté par 15 voix pour – 3 contre – 1 abstention

 

IV DESIGNATION DES DELEGUES EN REMPLACEMENT DE Madame NABET GIRARD AU SEIN DES DIFFERENTS ORGANISMES  (SYNDICATS, COMMISSION METROPOLITAINE)

Madame le Maire expose :

Madame NABET GIRARD occupant des postes de délégués au sein du Syndicat des Marais, du SPIPA et de la commission d’indemnisation à l’amiable de Bordeaux Métropole, il y a lieu de procéder à de nouvelles nominations :

SYNDICAT DES MARAIS : Madame le maire propose de désigner Monsieur Philippe GIRARD, délégué titulaire.

Adopté par 15 voix pour – 3 contre – 1 abstention

COMMISSION D’INDEMNISATION A L’AMIABLE BORDEAUX METROPOLE : Madame le Maire propose de désigner Monsieur Jean-Yves AZZOPARDI.

Adopté à l’unanimité.

SPIPA : Madame le Maire propose de désigner Monsieur Philippe GIRARD, délégué suppléant au comité syndical et délégué titulaire à la commission communication.

Monsieur CHAZEAU se porte également candidat à ces deux postes.

Nombre de voix obtenues : M. GIRARD : 15 voix pour – 3 contre – 1 abstention

                                                  M. CHAZEAU : 3 voix pour – 16 contre

Monsieur GIRARD est donc désigné délégué du SPIPA.

 

V FDAEC 2015 (FONDS D’AIDE A L’EQUIPEMENT DES COMMUNES) / DECISION

En préalable, Madame le Maire explique au Conseil Municipal que, suite au changement de canton, le mode de calcul de ce fonds a été remanié.

Dans l’ancien canton de Lormont, le mode de calcul prenait en compte un montant fixe auquel s’ajoutait un montant en fonction du nombre d’habitants. Notre dotation s’élevait à 16 775 €.

Dans le nouveau canton de la Presqu’île, le mode de calcul proposé s’établit uniquement au prorata du nombre d’habitants, notre dotation s’élevait à 9 340 €.

Après discussion lors de la réunion cantonale et pour ne pas trop pénaliser notre commune, il a été décidé de fixer un calcul spécifique pour cette année qui  a permis d’attribuer à notre commune la somme de 11 097 €.

A partir de 2016, c’est le calcul au prorata du nombre d’habitants qui s’appliquera.

Madame le Maire expose :

Lors de la réunion cantonale de la Presqu’île du 19 Juin 2015, il a été proposé d’allouer à notre commune la somme de 11 097 € au titre du FDAEC 2015

Par conséquent, Madame le Maire demande au Conseil Municipal de bien vouloir adopter les termes de la délibération suivante :

ð décider de réaliser pour 2015 les opérations suivantes :

- Pare ballons terrains de sport                                                                       8 855.20 € HT

- Lave-vaisselle restaurant scolaire                                                                 4 212.00 € HT

- Mobilier Restaurant Scolaire                                                                          3 230.70 € HT

Coût total prévisionnel                                                                                 16 297.90 € HT

ð demander au Conseil Départemental  l’attribution d’une subvention de 11 097 €

ð assurer le financement complémentaire par autofinancement pour un montant de 5 200.90 € (soit 31.91 % )

Adopté à l’unanimité.

 

VI RENOUVELLEMENT BAIL ENTRE LA COMMUNE ET MME RAMOS SOLEDAD / DECISION / AUTORISATION

Madame le Maire expose :

Par délibération en date du 20 juin 2014, le conseil municipal avait décidé, à l’unanimité, la poursuite de la location du logement sis « groupe scolaire les bords de Garonne » au profit de Madame RAMOS Soledad, après son départ à la retraite.

 Madame le Maire rappelle que Madame RAMOS devrait quitter son logement mais qu’elle n’en a pas trouvé un autre qui lui convienne.

Monsieur CHEMINEAU ajoute qu’elle sert en quelque sorte de « concierge pour les écoles » de par sa présence dans l’enceinte des bâtiments scolaires.

Considérant que le loyer n’a pas été réévalué depuis 2011, Madame le Maire propose d’une part de fixer le loyer à 360 € et d’autre part d’indexer son montant sur le coût de la vie pour les années à venir.

Le bail en cours étant arrivé à son terme, Madame le Maire demande au Conseil Municipal de bien vouloir :

ð décider le renouvellement de son bail de location à titre précaire, pour un loyer mensuel fixé à  360 €, pour le logement sans garage, s’agissant d’un logement situé dans l’enceinte des bâtiments scolaires, pour une durée d’une année à compter du 1er septembre 2015.

Adopté à l’unanimité.

 

VII VALIDATION PROGRAMME CHANTIERS JEUNES 2015 / DECISION

Monsieur Yves CHEMINEAU expose :

Il est proposé de reconduire pour l’année 2015 l’action menée en partenariat avec le Conseil Départemental en faveur des jeunes adultes en difficulté d’accès à la vie professionnelle.

A ce titre, sont organisés deux « chantiers jeunes » du 10 au 14 août 2015 et du 19 au 23 octobre 2015.

Huit jeunes participent à ces chantiers. Leurs salaires sont financés par le Conseil Départemental.

Par conséquent, Madame le Maire demande au Conseil Municipal de bien vouloir valider cette programmation pour l’année 2015.

Adopté à l’unanimité .

Monsieur CHEMINEAU  précise que le chantier du mois d’août, encadré par le Centre Socio- éducatif d’Ambarès s’est déroulé sur  4 jours et a permis de réaliser la peinture d’une classe à l’Ecole élémentaire.

Ces chantiers ont été mis en place il y a une quinzaine d’années et permettent à des jeunes de découvrir le monde du travail et de respecter une certaine discipline de vie.

VIII DISSOLUTION DU SIPIA / SUBVENTION POUR SOLDE DE LA DETTE AUPRES DU TRESOR PUBLIC / DECISION / AUTORISATION

Monsieur CHEMINEAU expose :

Le Syndicat Intercommunal de la Presqu’île d’Ambès avait pour vocation le ramassage scolaire vers les collèges d’Ambarès, Carbon-Blanc et Bassens. Depuis 2011, une baisse chronique d’inscriptions d’élèves fréquentant les transports scolaires a été constatée. La trésorerie du syndicat a subi les conséquences de la situation décrite ci-dessus. De plus, aucune participation financière ne venait alimenter le compte financier du SIPIA qui vivait sur l’unique participation des familles.

Des modifications drastiques ont été mises en œuvres ces dernières années (retrait de 2 bus, trajets raccourcis pour réduire les charges).

Le syndicat a dû cesser toute activité le 30 juin 2012.

Vu la situation, la compétence a été reprise par Bordeaux Métropole pour les  communes d’ Ambès, Saint-Louis de Montferrand et Saint-Vincent de Paul, organisateurs secondaires. La desserte TBC de la ville d’Ambarès permet à cette dernière de s’affranchir de ce service.

Il reste à la charge du Syndicat le montant suivant soit : 25 422.39 € TTC des années scolaires 2010/2011 dont montants détaillés ci-dessous :

- de septembre à décembre 2010 :                       13 814.50 € T.25 du 15/02/2011

- de janvier à mars 2011 :                                            696.02 € T 317 du 17/10/2011

- d’avril à juin 2011 :                                                10 911.87 € T 279 du 27/09/2011

Ces sommes comprennent la facturation des 9 circuits qui acheminaient les élèves jusqu’aux collèges depuis leur point d’arrêt de car proche de leur domicilie.

Les statuts du syndicat ne contenant aucun critère de répartition financière dans le cadre d’une dette, le 9 décembre 2014, les délégués du comité syndical regroupant les 4 parties optaient pour le critère de calcul suivant : la distance kilométrique réelle parcourue pour chaque commune par circuit multipliée par le forfait et le prix kilométrique suivant la base du marché (Ambès et St Vincent de Paul partagent les circuits 999021 et 999024). Les tableaux de calcul ont été transmis à chaque commune et acceptés par chaque délégué représentant leur commune respective en date du 7 avril 2015 avant le vote du budget.

Les  communes  membres du syndicat souhaitent aujourd’hui le dissoudre. Pour cela, il est nécessaire de solder la dernière dette qu’il doit au trésor public.

Par conséquent, il vous est proposé de verser la subvention de 6 609.17 € participation de la ville de Saint-Louis de Montferrand, au Syndicat du SIPIA.

Monsieur CHEMINEAU précise que ce service de ramassage scolaire a été repris depuis 2011 par Bordeaux Métropole et que la commune prend en charge 10 % du coût du service en fonction du nombre de kilomètres réels.

Madame le Maire demande donc  au conseil municipal de l’autoriser à verser cette subvention au SIPIA lorsque les crédits seront inscrits au Budget.

Adopté à l’unanimité

 

IX PARTICIPATION DES FAMILLES A L’ECOLE MULTISPORTS / DECISION

Dans le cadre de l’organisation de l’Ecole Multisports pour l’année 2015/2016, Madame le Maire propose au Conseil Municipal de fixer la participation des familles comme suite :

- 50 € par enfant pour l’année

Adopté à l’unanimité.

Monsieur NAULEVADE indique que la programmation a été distribuée par l’animateur responsable, Monsieur Jean-Philippe RAIGNIER et en donne le contenu.

Monsieur NAULEVADE fait part d’une baisse des effectifs inscrits à ce jour, 8 sur chaque cession. Il explique que les TAP y participent sûrement pour partie ; ce service étant gratuit contrairement à certaines autres communes.

Il suggère également de réfléchir pour  proposer un programme plus varié (activités récurrentes).

Madame FLORES demande si ces activités sont ouvertes aux enfants de maternelle.

Monsieur NAULEVADE indique qu’elles sont destinées uniquement aux 6-11 ans.

X DEMANDE DE PROROGATION DU DELAI DE DEPOT DU DOSSIER DE L’Ad’AP(AGENDA D’ACCESSIBILITE PROGRAMMEE) / DECISION / AUTORISATION

Madame le Maire expose :

Les services de Bordeaux Métropole n’ont pas pu nous aider et les bureaux spécialisés

étaient très onéreux. 

Madame MARQUES et Monsieur DAVID ont assisté aux journées portes ouvertes de l’IUT qui a proposé d’établir le diagnostic et l’agenda avec un délai de 12 mois.

C’est pourquoi, nous sollicitons aujourd’hui une prorogation du délai de dépôt.

En application des articles L 111-7-6 et R111-19-42 à 44 du Code de la construction et conformément à l’article 1er de l’arrêté du 27 avril 2015 relatif aux conditions d’octroi d’une ou deux périodes supplémentaires et à la demande de prorogation des délais de dépôt et d’exécution pour les agendas d’accessibilité programmée pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public, nous avons la possibilité de solliciter une demande de  prorogation du délai de dépôt de notre agenda pour impossibilité financière ou technique.

Cette demande devant être parvenue à la Préfecture avant le 27 septembre prochain accompagnée d’une délibération expresse  du conseil municipal, Madame le Maire demande au Conseil Municipal de bien vouloir :

- l’autoriser à déposer cette demande de prorogation auprès des services préfectoraux assortie de tous les documents nécessaires.

- l’autoriser à signer tous documents relatifs à cette démarche.

Adopté à l’unanimité.

 

XI AMENAGEMENT BLOC SANITAIRE ECOLE ELEMENTAIRE / DEMANDE DE SUBVENTIONS RESERVE PARLEMENTAIRE, DETR, CONSEIL DEPARTEMENTAL / DECISION / VALIDATION PLAN DE FINANCEMENT / AUTORISATION

Madame le Maire expose :

Lors du vote du budget primitif 2015, l’aménagement du bloc sanitaire de l’école élémentaire avait été inscrit dans les nouvelles opérations d’investissement.

Afin de financer ce projet indispensable au confort des élèves, il a été envisagé de solliciter des subventions  auprès du Conseil  Départemental, des services préfectoraux au titre de la DETR ainsi que sur les fonds de réserve parlementaire.

Le plan de financement prévisionnel s’établit ainsi :

Montant HT de l’opération                                    37 926.44 €

Subvention réserve parlementaire                       10 000.00 €

DETR                                                                            13 274.00 €

Conseil Départemental                                             6 800.00 €

Autofinancement communal                                   7 852.44 €

Par conséquent, Madame le Maire demande au Conseil Municipal de bien vouloir :

ð décider la réalisation de cette opération

ð adopter le plan de financement prévisionnel

ð l’autoriser à solliciter les subventions nécessaires à son financement et à signer tous documents y afférent.

Monsieur CHAZEAU souligne l’absence de concertation au sein de la commission travaux pour le montage de ce dossier.

Madame le Maire explique qu’il fallait de toute urgence se positionner pour obtenir une subvention sur les fonds de la réserve parlementaire.

Monsieur DAVID ajoute qu’il s’agit uniquement d’un avant-projet sommaire établi pour le dépôt du dossier de subvention et indique que la commission sera consultée pour la mise en œuvre de ce projet.

Adopté  par 18 voix pour – 1 abstention

 

XII SUBVENTION APPAC (ASSOCIATION PRE-PROJETS ALTERNATIVES COLLECTIVITES) / DECISION

Madame le Maire expose :

L’APPAC est une association créée depuis une année. Elle met en relation des étudiants de tous horizons avec des Mairies qui proposent des projets. C’est un lien nécessaire utile qui s’occupe de gérer toute la partie administrative de ce type de partenariat ainsi que le suivi des étudiants tout au long de leur déroulement.

Sur notre commune, les étudiants sont intervenus sur le projet des anciens ateliers municipaux à deux reprises, sur l’étude de la réorganisation des services administratifs et vont  travailler sur l’accessibilité des bâtiments communaux

Les études réalisées sont gratuites pour les collectivités.

Par conséquent, Madame le Maire propose d’attribuer une subvention de 200 € au profit de cette association qui sera prélevée au compte 6745 du budget.

Monsieur DAVID signale que ces étudiants travaillent sur divers projets (BTP, électronique….) Ils sont très demandeurs  et rendent de précieux services aux communes.

Madame le Maire rappelle que trois projets communaux ont déjà été menés par ces étudiants, encadrés par leur professeur Monsieur DUBERNET.

C’est pourquoi, elle estime que la commune se doit de leur verser une subvention et précise qu’elles sont utilisées pour défrayer les étudiants.

Monsieur DAVID invite le Conseil à participer aux prochaines portes ouvertes ; une information sera diffusée en temps utile.

Adopté à l’unanimité .

 

XIII QUESTIONS ET INFORMATIONS DIVERSES

- Courrier de Monsieur CHAZEAU :

Madame le Maire invite Monsieur CHAZEAU à donner  lecture du courrier qu’il lui a adressé relatif aux questions suivantes :

- démocratie au sein du conseil

- transformation des anciens ateliers

- Association ESM

- Etat de propreté de la commune

- Terrain de football

- Remplacement d’une adjointe démissionnaire (question traitée plus haut)

Madame le Maire apporte des éléments de réponse à ces différents points et s’en suit un débat animé au sein du Conseil.

Lors du débat, Madame ARNAUD précise que contrairement aux propos de Monsieur CHAZEAU, elle n’est pas de droite mais centriste de cœur et a adhéré au MODEM cette année.

- Intervention de Monsieur  NAULEVADE :

ECOLES : la rentrée des classes s’est bien passée avec  l’ouverture de la 6ème classe en élémentaire, un effectif de 140 élèves et l’arrivée de 3 nouveaux enseignants.

Des travaux de peinture et l’acquisition de mobilier ont été réalisés pour l’ouverture de la classe.

En maternelle, 114 enfants, effectif en hausse. L’agencement de l’école et les petits travaux ont permis une bonne rentrée.

Les 3 services ont été mis en place à la cantine avec la désignation de chef de table. L’achat de matériel supplémentaire pour permettre aux enfants de se servir a été très apprécié.

Monsieur NAULEVADE adresse ses remerciements à l’ensemble du personnel pour son investissement lors de cette rentrée.

 OPERATION « SOURIS A LA VIE SANS CARIE » : Monsieur NAULEVADE donne le compte rendu du bilan de cette action.

 

ASSOCIATIONS :

- Forum du 5/09/2015 : Nouvelle formule de 17 h à 22 h avec apéritif et repas qui s’est globalement bien passée avec une affluence vers 18 h.

Un bémol tout de même : les associations ont quitté leur stand vers 20 heures avant le repas (ce point est à revoir).

50 personnes ont assisté au repas préparé par APPIA.

Pour l’accueil des nouveaux arrivants à 18 h à la mairie, seulement 2 familles sur 58 invitées ont répondu favorablement.

Lors de l’apéritif, des médailles sportives ont été remises au Tennis ainsi qu’au twirling bâton.

- le calendrier Futsal a été remis le jour du forum.

 

AGENDA :

- Commission éducation, fêtes et cérémonies, patrimoine :

              ð Jeudi 10 septembre à 18 h 30 : commission éducation à 18 h 30

ð jeudi  17 septembre de 14 h 45 à 17 h 30 : commission éducation avec le personnel : de 14 h 45 à    16 h (personnel ALSH) et de 16 h à 17 h 30 (personnel école et cantine)

 

- Samedi 19 septembre : comité mémoire et patrimoine de 15 h à 18 h à l’espace intergénérationnel

- Lundi 21 septembre à 20 h : réunion à la mairie pour le prochain Festy St’Louis

- Mercredi 30 septembre à 20 h à l’espace intergénérationnel : commission associations : préparation téléthon avec toutes les associations.

 

AGENDA MANIFESTATIONS :

- dimanche 13 septembre : vide grenier + marché artisanal organisé par VALF

- dimanche 20 septembre : stage de danse organisé par LIBERT TEMPO  à la Salle Ste Barbe

- vendredi 25 septembre : Loto organisé par AC2P

- vendredi 2 octobre : Loto Cyclo

- Samedi  3 octobre : Radovalie

 

- ALSH : Madame SUMYK signale des problèmes d’agressivité de certains enfants durant les vacances d’été, ainsi qu’une chaleur excessive dans les locaux.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 22 h 30.